Theodore Trefon – sciences sociales

bookAfin de vous familiariser avec les différents membres de la mission, nous avons décidé de nous présenter chacun notre tour et d’expliquer notre rôle dans le projet GeoRisCA. Cette fois-ci, c’est au tour de Theodore Trefon, chercheur en sciences sociales au Musée royal de l’Afrique centrale.

« Mon rôle dans le projet GeoRisCA était d’étudier la manière dont les risques naturels sont perçus par la population de Goma. J’ai ainsi publié le livre Précarité et bien-être à Goma avec Noël Kabuyaya, dans lequel la ville de Goma est racontée par sa population. Le livre présente douze récits de vie, basés sur des entretiens que nous avons eus avec des personnes provenant des ‘univers sociaux’ différents (un taxi-motard, une vendeuse de haricots au marché, le fameux tshukudeur, une femme d’affaire, etc.). »

« Plusieurs éléments ressortent de nos entretiens. Tout d’abord, la ville est perçue comme une ville de tous les dangers (éruptions volcaniques, insécurité, etc.), mais elle est également vue comme une ville d’opportunité et une ville d’avenir. »

« Un autre paradoxe est que les habitants font tout leur possible pour améliorer leur situation, mais ils sont également persuadés que la vie est prédestinée. Le bien et le mal viennent de Dieu. »

« Par rapport aux risques naturels ou politico-sécuritaires, un homme nous rappelle que ‘il y aura des morts, mais il y aura aussi les survivants’. »

trefon
Noël Kabuyaya & Theodore Trefon
Publicités
Theodore Trefon – sciences sociales

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s